top of page

NOUVELLES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Afin d’éviter un effondrement du réseau électrique, l’UE doit se tourner vers les centrales énergétiques virtuelles

 

Bruxelles, 16 mai 2022. Tandis que les gouvernements européens opèrent un virage légitime vers l’électrification, des mesures urgentes sont nécessaires afin de réduire la pression à laquelle les réseaux électriques pourraient de ce fait être soumis. L’une des solutions est de mettre en place des politiques, dont le plan d’action REPowerEU de l’UE qui sera présenté le 18 mai, destinées à soutenir la création de centrales électriques virtuelles, alimentées par les énormes quantités d’énergie inexploitée dans les foyers européens.

 

Afin de sortir l’Europe de la dépendance aux énergies fossiles russes dès 2030, la Commission européenne a proposé de déployer 30 millions de pompes à chaleur individuelles à travers toute l’Europe d’ici la fin de l’année 2030. Le transfert vers les pompes à chaleur va faire exploser la demande en électricité. Une analyse menée en Allemagne par Knauf Energy Solutions montre que pour satisfaire les besoins en électricité ainsi générés, les sources d’énergie renouvelable devront produire 2 167 TWh par an : presque cinq fois l’approvisionnement actuel en électricité.

 

Pour garantir la sécurité de l’approvisionnement électrique, l’UE et les politiques publiques doivent favoriser la création de centrales virtuelles à partir de sources d’énergie alternatives. Aujourd’hui, 97 % des logements sont affectés par des déperditions énergétiques. Au lieu de rester passivement à la marge de notre système énergétique, des logements rénovés de manière judicieuse pourraient contribuer activement à notre sécurité énergétique. La rénovation de 400 000 logements pourrait éviter l’implantation d’une centrale électrique d’un gigawatt pour un coût largement inférieur. L’efficacité énergétique deviendrait ainsi un « combustible virtuel » et, pris dans leur ensemble, les logements deviendraient des « centrales électriques virtuelles ».

 

Cependant, les politiques de rénovation « comme d’habitude » ne sont pas au rendez-vous. Malgré les avancées technologiques permettant d’améliorer l’efficacité énergétique, les politiques actuelles ne s’attaquent pas aux défaillances du marché qui dominent la rénovation intelligente. Ces défaillances proviennent du fait que le marché ne mesure ni ne récompense les économies d’énergie réalisées grâce à la rénovation. Il se contente de récompenser le remplacement des fenêtres ou l’isolation des combles. L’efficacité énergétique obtenue est fictive et a conduit à la création d’un marché dans lequel personne ne sait ce que l’argent investi va permettre d’économiser. Le taux annuel de rénovation de l’UE stagne à 0,3 % alors qu’il devrait atteindre 3 %. 

 

« L’Europe doit se saisir de cette opportunité pour proposer une nouvelle vision d’approvisionnement énergétique. Les gouvernements peuvent désormais choisir d’investir dans des logements rénovés à faible émission de carbone formant une infrastructure d’énergie virtuelle – c’est à dire des économies d’énergie mesurées soustraites du système énergétique à travers le déploiement d’une infrastructure d’efficacité énergétique – plutôt que de construire une nouvelle centrale à forte intensité de carbone. 49 000 térawatt-heures de chauffage et de refroidissement peuvent être identifiés, réduits et réorientés de manière efficace. C’est 20 % de plus que les réserves prouvées de gaz de schiste aux États-Unis – une opportunité d’une valeur d’un trillion d’euros rien qu’en Europe », déclare Mark Fell, co-directeur général de Knauf Energy Solutions.

« Il faut absolument que les actions type REPowerEU, visant à récompenser des performances de rénovation mesurées avec précision, remplacent les politiques inopérantes actuelles », affirme Barry Lynham, co-directeur général de Knauf Energy Solutions. « Des technologies de mesures précises sont pour la première fois capables de gérer les logements en tant qu’éléments actifs du système énergétique. Le plan REPowerEU devrait tirer parti d’une telle innovation pour motiver les États membres à lancer des opérations pilotes de « rémunération à la performance » qui financeraient selon le nombre réel et précis de kWh économisés grâce aux travaux de rénovation ».

 

Contact presse: Anita Kelly: anita.kelly@lanerai.com Tél. +32 498 11 21 48

 

À propos de Knauf Energy Solutions

May 16 Press Release
bottom of page